Le Réveil Lozère 11 décembre 2022 a 12h00 | Par Nicolas Bernard

Des bouquets à croquer

À Fellering, dans le Haut-Rhin, Fabienne et Paul Saur ont fait le pari audacieux de proposer des bouquets « à croquer » composés d'aromates et de fleurs comestibles.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
À Fellering, dans le Haut-Rhin, Fabienne et Paul Saur ont fait le pari audacieux de proposer des bouquets « à croquer » composés d'aromates et de fleurs comestibles.
À Fellering, dans le Haut-Rhin, Fabienne et Paul Saur ont fait le pari audacieux de proposer des bouquets « à croquer » composés d'aromates et de fleurs comestibles. - © Nicolas Bernard

Il n'est jamais trop tard pour réaliser son rêve d'enfance. Il y a dix ans, Fabienne Saur-Kohler décide de laisser tomber son boulot à l'institut Saint-André à Cernay, pour développer la culture et le commerce de fleurs avec son mari Paul. Deux passionnés de jardin, formés au maraîchage, à l'horticulture et aux plantes médicinales qui ont une idée bien précise en tête : la production de fleurs comestibles. « À cinquante ans, c'était le moment ou jamais d'essayer de créer quelque chose comme ça », se remémore Fabienne.
Quatre ans auparavant, le couple s'installait dans la petite commune de Fellering, au fond de la vallée de Thann, dans le Haut-Rhin, sur un vaste terrain plat bien alimenté en eau. « C'était notre principal critère de recherche lors de notre déménagement, afin d'avoir la possibilité de démarrer une activité culturale le cas échéant. » Malgré sa longue expérience professionnelle, Fabienne n'avait alors encore jamais travaillé la fleur comme elle a pu le faire avec les légumes lorsqu'elle travaillait chez des maraîchers. « C'est juste que j'ai toujours eu une affinité avec la fleur, depuis petite. » En parallèle, Paul décide de conserver un emploi salarié, à temps partiel, trois jours par semaine, comme employé d'un grand parc en Suisse.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

La FNSEA appelle tout son réseau et l’ensemble de ses filières à se mobiliser à partir du 8 février à Paris et jusqu’au 20 février dans toute la France

a annoncé le syndicat dans un communiqué le 3 février.