Le Réveil Lozère 24 mai 2022 a 09h00 | Par Marion Ghibaudo

Des cahiers pédagogiques pour englober l'identité plurielle du PNR Aubrac

À Saint-Julien-la-Fage, lundi 16 mai, les élus, techniciens et grand public étaient invités par le PNR Aubrac pour la restitution de leur travail sur l'atlas pédagogique.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
À Saint-Julien-la-Fage, lundi 16 mai, les élus, techniciens et grand public étaient invités par le PNR Aubrac pour la restitution de leur travail sur l'atlas pédagogique.
À Saint-Julien-la-Fage, lundi 16 mai, les élus, techniciens et grand public étaient invités par le PNR Aubrac pour la restitution de leur travail sur l'atlas pédagogique. - © PNR Aubrac

Une réflexion menée avec les Ateliers Détours et Vedi, des paysagistes, pour « réfléchir à l'identité des paysages de l'Aubrac ». Pour Marc Guibert, vice-président du PNR Aubrac, l'idée était avant tout « d'identifier en quoi les paysages de l'Aubrac ont une identité commune ». Une identité qui dépasse celle du haut plateau pour englober un plus large territoire. « L'Aubrac a une identité multiple : de la vallée du Lot, à la Margeride aux Boraldes aveyronnaises, etc. », a abondé Hugo Receveur, chargé de mission paysages auprès du PNR Aubrac et en charge d'animer ce projet. Ce travail s'inscrit dans la construction du PNR Aubrac, puisque sa charte fondatrice prévoit de « renforcer l'exceptionnelle identité de l'Aubrac par la sauvegarde [entre autres] de sa qualité et de sa cohérence paysagère ».
Ce long et patient travail, par les Ateliers Détours et Vedi, et piloté par le paysagiste-concepteur Claude Chazelle, a mené à l'écriture d'un atlas pédagogique, qui se décline en trois cahiers. Ces derniers seront disponibles sur le site du PNR Aubrac dès le mois prochain, puis, espèrent les acteurs de la réflexion, « seront ensuite rapidement diffusés auprès des offices de tourisme, mairies et acteurs techniques (chambres consulaires, etc.) »
Le premier cahier, intitulé « Lire le paysage », est à destination des habitants, des offices de tourisme et des écoles. Le second, « Écrire le paysage », est à destination des élus et des porteurs de projets. Quant au troisième et dernier fascicule, « Composer le paysage », il se destine aux techniciens et maîtres d'oeuvre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les mots ont agacé, parce qu’ils ont sans doute été trop forts

regrette Loïc Guines, président de l’Agence bio et référent bio pour l’Apca dans une interview avec Agra presse parue le 17 juin.