Le Réveil Lozère 17 février 2021 a 11h00 | Par Gaétane Trichet

Des clips vidéo déjantés pour combattre l'agribashing

Déjantée, marrante, top, géniale... les commentaires ne manquent pour la vidéo « Ma France, ma campagne » de Bruno Cardot, une parodie de la chanson de Manau, « La tribu de Dana ». Ce n'est pas la première... ni la dernière.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Déjantée, marrante, top, géniale... les commentaires ne manquent pour la vidéo « Ma France, ma campagne » de Bruno Cardot, une parodie de la chanson de Manau, « La tribu de Dana ». Ce n'est pas la première... ni la dernière.
Déjantée, marrante, top, géniale... les commentaires ne manquent pour la vidéo « Ma France, ma campagne » de Bruno Cardot, une parodie de la chanson de Manau, « La tribu de Dana ». Ce n'est pas la première... ni la dernière. - © Facebook B. Cardot

Fervent défenseur de l'agriculture et de ses pratiques, Bruno Cardot ne manque pas d'imagination pour contrecarrer l'agribashing. Et ce, depuis déjà quelques années. « J'ai créé un premier compte Facebook il y a environ six ans, un sur Tweeter il y a quatre ans et dernièrement sur TikTok. Au départ, je voulais simplement m'informer, car c'est rapide et plus neutre que les chaînes TV ou certaines presses écrites », explique-t-il. J'allais chercher des infos sur le matériel à titre professionnel. J'ai alors réalisé une première vidéo sur les outils que l'on nous enlève avec les réglementations. Je l'ai fait comme ça, en improvisant et en y glissant de l'humour. Et ça a cartonné », se rappelle celui qui, pour échanger avec ses collègues de tout le territoire, s'est ensuite inscrit sur FranceAgritwittos, une association qui communique positivement sur l'agriculture. En 2019, alors qu'il découvre un vol de 200 kg de pommes de terre dans son champ, il dénonce ce fait en postant une vidéo « coup de gueule » tournée sur l'instant, en ironisant sur le fait qu'il s'agissait de pommes de terre de fécule impropres à la consommation. « C'est de la fécule, ça bouche le trou du c... ». Avec Dudule la fécule, il entre dans les annales des réseaux sociaux. Car oui, pour l'agriculteur, rien ne vaut l'humour, la satire et l'autodérision, surtout pour répondre aux attaques infondées. « En choquant, mais en restant toujours poli, on marque les esprits, on fait passer des messages et on rétablit la vérité » assure celui qui arrive à toucher tous les publics, jeunes et moins jeunes.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les milliers d’hectares de la Vallée de la Marne ainsi que quelques secteurs de l’Aube sont particulièrement touchés par ce champignon qui aime l’humidité et la chaleur

confirme Maxime Toubart, président du Syndicat général des vignerons (SGV) et co-président du Comité interprofessionnel du vin de Champagne (CIVC).