Le Réveil Lozère 02 décembre 2021 a 12h00 | Par LM

Des dispositifs aussi pour les agriculteurs

Pour prévenir le mal-être et répondre à la détresse des agriculteurs, plusieurs dispositifs de droit commun peuvent être mobilisés. Ils touchent à la santé mentale, au retour au travail, et peuvent être utilisés par les salariés agricoles en difficulté.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Pour prévenir le mal-être et répondre à la détresse des agriculteurs, plusieurs dispositifs de droit commun peuvent être mobilisés. Ils touchent à la santé mentale, au retour au travail, et peuvent être utilisés par les salariés agricoles en difficulté.
Pour prévenir le mal-être et répondre à la détresse des agriculteurs, plusieurs dispositifs de droit commun peuvent être mobilisés. Ils touchent à la santé mentale, au retour au travail, et peuvent être utilisés par les salariés agricoles en difficulté. - © Xavier Remongin/agriculture.gouv.fr

« Les dispositions de droit commun [sur la santé mentale] peuvent et doivent bénéficier aux agriculteurs », a déclaré le ministre de la santé Olivier Véran, le 23 novembre, durant la présentation de la feuille de route interministérielle visant à prévenir le suicide et le mal-être des agriculteurs. Le ministre de la Santé et des solidarités faisait référence au forfait de huit séances chez un psychologue prises en charge par l'assurance maladie obligatoire. Une mesure qui découle des Assises de la santé mentale et de la psychiatrie qui ont eu lieu fin septembre, et qui a été validée depuis par le Parlement dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS 2022).
Le dispositif prévoit un remboursement de la première séance de bilan initial au tarif de 40 EUR, et de sept séances de suivi au tarif de 30 EUR. Pour en bénéficier il faut satisfaire à plusieurs conditions : être adressé par son médecin traitant ; consulter un psychologue conventionné et volontaire pour participer au dispositif ; ne pas faire l'objet d'un dépassement d'honoraire.

Passerelle vers Agri'écoute
Olivier Véran a rappelé qu'un nouveau numéro d'appel gratuit pour la prévention du suicide a été lancé à échelle nationale le 1er octobre : le 3114. « Nous travaillons avec Julien Denormandie pour le rapprochement [de ce numéro] avec [le numéro d'appel de la MSA] Agri'écoute, sachant qu'Agri'écoute a la particularité de parfaitement connaître le monde agricole, ses spécificités, y compris les troubles de santé mentale » courants chez les professionnels, a indiqué Olivier Véran. La veille lors d'un brief à la presse, le cabinet du ministre de l'Agriculture avait indiqué qu'un « protocole d'articulation » sera établi « au cours du 1er semestre 2022 » pour permettre un « renvoi fluide » des appels d'agriculteurs au 3114 vers le numéro de téléphone d'Agri'écoute (09 69 39 29 19).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

En faisant un don de mille litres, par exemple, un producteur permet de nourrir environ vingt familles pendant un an

explique la fédération des banques alimentaires (premier réseau d’associations d’aide alimentaire).