Le Réveil Lozère 04 novembre 2020 à 11h00 | Par DB - La Volonté paysanne

Des moteurs performants et sobres

La famille Fabre dans l’Aveyron travaille sur deux activités distinctes, un élevage bovins lait et une entreprise de travaux agricoles, avec une marque de tracteurs unique, Deutz Fahr.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Cyril Fabre : « l’économie de carburant est significative ».
Cyril Fabre : « l’économie de carburant est significative ». - © DB

Le Gaec de Montigny, aux Aumières, commune de Moyrazès, réunit deux frères, Ludovic et Cyril Fabre. Ils élèvent un troupeau de 55 vaches laitières Prim’Hostein sur une SAU de 58 ha et livrent leur lait à Lactalis. Le père, Gilbert Fabre, a créé la SARL Fabre en 2000, une entreprise de travaux agricoles travaillant pour des Gaec et agriculteurs du secteur. Il est co-gérant de la société avec son fils Cyril Fabre. La famille est fidèle à la marque Deutz Fahr. Son parc tracteurs est composé des modèles M640 Agrotron (180 chevaux) et M625 Agrotron (160 cv). Il y a eu aussi avant deux Agrotron M600 (130 cv), un Agrotron 120 (120 cv), un Agrotron K410 (90 cv). « Nous sommes des Deutz Fahr depuis 2005 ! » lancent le père et ses deux fils.Le trio vient d’investir dans un nouveau modèle qui sera livré à la fin de l’année, un Deutz 6205 Agrotron RC Shift (205 cv). Pourquoi ce choix ? « Nous connaissons parfaitement cette marque, fiable, performante, avec la possibilité de travailler à des régimes bas. Les prises de force économiques avant et arrière permettent ainsi des économies substantielles de carburant ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

On ne sait pas trop ce que l’on a perdu encore. On sait qu’une grande partie sera récupérée, mais pas tout. Sur les deux chambres, il y a 2 000 ordinateurs à analyser. On saura d’ici une semaine

a expliqué à l’AFP Philippe Noyau, le président de la chambre du Centre-Val-de-Loire. Les chambres d’agriculture du Centre-Val-de-Loire et de Nouvelle-Aquitaine ont été victimes d’une cyberattaque.