Le Réveil Lozère 09 décembre 2020 a 10h00 | Par Marion Ghibaudo

Des paniers garnis pour soutenir les agriculteurs lozériens

Pour clore une année 2020 compliquée de manière festive, le syndicat des Jeunes agriculteurs et l’association les Agricultur’elles ont eu la même idée : vendre des paniers avec des produits fabriqués par les agriculteurs du département. Une première réussie selon les deux structures.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Le panier « Gourmandise » que propose les Agricultur’elles.
Le panier « Gourmandise » que propose les Agricultur’elles. - © Agricultur'elles

Les JA proposent, dans leurs paniers garnis, des produits de JA lozériens et adhérents du syndicat, « des produits 100 % locaux et de qualité », vantent-ils. « Ces compositions sont une invitation à découvrir les saveurs de notre département », décrivent les représentants du syndicat.
Des initiatives bien reçues par les habitants du département, qui ont aussitôt adhéré à l’idée. « Nous avons déjà une centaine de précommandes », se satisfont les JA.
Quant aux Agricultur’elles, c’est principalement le samedi sur le marché de Langogne, qu’elles proposent leurs paniers garnis, avec des produits en majorité fournis par les adhérentes de l’association, décrit Daisy Graille, présidente des Agricultur’elles. Sucré, salé, farines produites sur les fermes, les paniers sont très divers, pour pouvoir plaire au plus grand nombre. « Avec l’année un peu spéciale que nous venons de passer, les gens reviennent à la nature, aux produits du terroir », souligne la présidente des Agricultur’elles.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Nous considérons que la règle de répartition se doit d’évoluer au regard de la réalité économique

a indiqué l’Élysée lors d’un échange avec la presse concernant le nouveau paquet climat de la Commission le 23 juillet.