Le Réveil Lozère 05 juin 2019 a 10h00 | Par A. Deltreil

Des porcs sur bois déchiqueté pour être tranquille tout l’été

En 2017, la Caap a lancé un groupe d’intérêt économique et environnemental (GIEE) relatif au porc de montagne sur paille. Dans ce cadre, Julien Bard du Gaec Clamonet, éleveur porcin à Lorlanges (43), a expérimenté les plaquettes bois en litière.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © A. Deltreil

Comme l’explique Xavier Legrand technicien à la Capp, coopérative des producteurs de porcs du Cantal, et animateur du GIEE, la production de porc Capelin permet une plus-value économique et répond à la demande sociétale. Cependant, cette production est gourmande en paille, il convenait donc de trouver des solutions pour diminuer le coût de la litière. Ainsi dans le cadre de ce GIEE, la coopérative a choisi de mener une expérimentation sur l’utilisation de bois déchiqueté en litière, en collaboration avec la chambre d’agriculture du Cantal et Mission haies Auvergne-Rhône-Alpes.

Suite de l'article à lire dans le dossier bois du Réveil Lozère n°1513, du 6 juin 2019, en page 10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les mots ont agacé, parce qu’ils ont sans doute été trop forts

regrette Loïc Guines, président de l’Agence bio et référent bio pour l’Apca dans une interview avec Agra presse parue le 17 juin.