Le Réveil Lozère 14 avril 2021 a 09h00 | Par HC

Des porcs vendus en circuits courts pour « s’adapter aux circonstances »

Alain Beaufils est installé à Trois-Fonds dans le nord de la Creuse où il a développé un atelier hors sol de porcs qu’il commercialise en vente directe.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Des porcs engraissés sur la ferme et commercialisés en circuits-courts.
Des porcs engraissés sur la ferme et commercialisés en circuits-courts. - © AB

Sur 120 hectares, il élève un troupeau bovin allaitant bio de 60 mères, cultive du sarrasin, du lin et de la chia (une herbacée riche en omega-3), en bio également, sur 60 hectares mais il engraisse surtout des porcs hors-sol qu’il commercialise en circuit court.
Le choix de la vente en circuit court a été fait en 2008 suite à la crise du porc, il s’agissait de mieux valoriser cette production de bonne qualité. En effet, Alain Beaufils met un point d’honneur à faire correctement son travail, il refuse les antibiotiques, demande des aliments sans OGM les plus riches possible en céréales et veille au bien-être animal. « Mes cochons mettent un peu plus de temps à grossir, mais c’est gage de qualité ».

Une clientèle fidèle
Après avoir fourni essentiellement des boucheries de Creuse et de l’Allier les premières années, avec des hauts et des bas, une stabilité est maintenant établie grâce à un partenariat avec une grande surface locale. Des bouchers de Creuse et de l’Allier sont toujours clients et des collectivités (surtout des collèges) prennent régulièrement une partie de la production. Alain Beaufils fait presque tout tout seul : un peu par obligation, mais beaucoup par plaisir, il a choisi de livrer lui-même, chaque semaine, les différentes commandes. « Ça permet de discuter de ce qui va ou pas, de garder le contact », une notion essentielle ces douze derniers mois

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Le projet prévoirait, dans une phase de transition, l’accompagnement de chaque collaborateur et un soutien individualisé aux éleveurs

expliquait Danone dans un communiqué, suite à son annonce de la conversion de sa laiterie de Villecomtal-sur-Arros (Gers) en usine de boissons végétales.