Le Réveil Lozère 02 juillet 2021 a 12h00 | Par SC

Des précipitations de mai favorables à la végétation

La situation des nappes phréatiques à fin mai est globalement satisfaisante, avec des niveaux proches des moyennes mensuelles à modérément bas, avec toutefois la persistance de déficits, selon le dernier rapport du BRGM (Bureau de recherches géologiques et minières).

Abonnez-vous Reagir Imprimer
La situation des nappes phréatiques à fin mai est globalement satisfaisante, avec des niveaux proches des moyennes mensuelles à modérément bas, avec toutefois la persistance de déficits, selon le dernier rapport du BRGM (Bureau de recherches géologiques et minières).
La situation des nappes phréatiques à fin mai est globalement satisfaisante, avec des niveaux proches des moyennes mensuelles à modérément bas, avec toutefois la persistance de déficits, selon le dernier rapport du BRGM (Bureau de recherches géologiques et minières). - © Yvan Guilhot/Illustration

L'année 2020 a déjà été la plus chaude jamais enregistrée et son été le plus sec depuis le début des mesures de Météo-France, avec plusieurs épisodes de canicules. La situation en 2021 est déjà « assez exceptionnelle », alors que l'été n'a même pas commencé, indique le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM). Selon leurs prévisions publiées le 11 juin dernier, une grande partie de la France risque de subir cet été une nouvelle sécheresse. La situation des nappes s'est déjà dégradée au printemps, en raison d'une saison « très sèche ». Et les pluies abondantes du mois de mai n'ont pas inversé la tendance. « Ça faisait trois mois qu'il n'avait pas plu. Toute l'eau a servi à humidifier les sols et alimenter la végétation, très peu d'eau est arrivée dans les nappes ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Nous considérons que la règle de répartition se doit d’évoluer au regard de la réalité économique

a indiqué l’Élysée lors d’un échange avec la presse concernant le nouveau paquet climat de la Commission le 23 juillet.