Le Réveil Lozère 06 juillet 2022 a 10h00 | Par Marion Ghibaudo

Des projets d’avenir pour la fromagerie des Cévennes

Mardi 28 juin, la fromagerie des Cévennes a tenu son assemblée générale annuelle à Moissac-Vallée-Française.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Mardi 28 juin, la fromagerie des Cévennes a tenu son assemblée générale annuelle à Moissac-Vallée-Française.
Mardi 28 juin, la fromagerie des Cévennes a tenu son assemblée générale annuelle à Moissac-Vallée-Française. - © Alain Fournier

L’assemblée générale a été l’occasion pour la fromagerie des Cévennes de se pencher sur deux questions essentielles qui vont façonner ses prochaines années : le sujet de la transmission et de l’installation de nouveaux producteurs pour assurer la continuité des livraisons de lait d’un côté et le dossier de l’agrandissement des locaux de l’autre. « La fromagerie est confrontée au vieillissement de son atelier, a pointé Frédéric Monod, directeur de la Fromagerie des Cévennes. Les investissements que nous prévoyons permettront de rénover les espaces de production actuels, d’améliorer les conditions de travail de notre vingtaine d’employés et augmenter la productivité ». Un projet qui se chiffrerait entre deux et trois millions d’euros pour un espace qui atteindrait désormais près de mille mètres carrés. « Dans ce projet, est inclus la création d’un espace magasin », a expliqué Frédéric Monod. L’une des premières réponses à apporter pour avancer sur ce projet est le foncier : la fromagerie doit-elle rester sur son site historique et acquérir du terrain ou déménager dans un endroit offrant plus d’espace ? Si la question est posée, le directeur de la fromagerie l’assure, « pas question, cependant, de quitter notre zone historique ». Et déménager implique aussi de nombreuses contraintes, notamment celle de la station d’épuration incluse au sein de la fromagerie. « Le chantier sera lancé d’ici à 2023 », espère Frédéric Monod. Si la fromagerie peut aujourd’hui envisager l’avenir sereinement et chercher à s’agrandir, c’est d’abord dû à sa bonne santé financière : entre 2015 et 2021, le chiffre d’affaires a doublé, rappelle avec fierté son directeur.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

J’ai singulièrement envie d’avancer sur le dossier des haies

avait déclaré Marc Fesneau, le 16 novembre lors de la remise des prix de l’Afja (journalistes agricoles).