Le Réveil Lozère 13 janvier 2022 a 12h00 | Par IL, MR

Des stratégies climatiques par filière pour 2022

Dans le cadre du Varenne de l'eau, les filières devraient présenter d'ici fin 2022 des « stratégies d'adaptation », avec l'accompagnement des chambres et des instituts techniques agricoles. Ces stratégies devraient insister sur la génétique.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Dans le cadre du Varenne de l'eau, les filières devraient présenter d'ici fin 2022 des « stratégies d'adaptation », avec l'accompagnement des chambres et des instituts techniques agricoles. Ces stratégies devraient insister sur la génétique.
Dans le cadre du Varenne de l'eau, les filières devraient présenter d'ici fin 2022 des « stratégies d'adaptation », avec l'accompagnement des chambres et des instituts techniques agricoles. Ces stratégies devraient insister sur la génétique. - © Xavier Remongin - Ministère de l'Agriculture

Dans le cadre de la thématique 2 du Varenne de l'eau, dédiée à l'adaptation, les filières et les chambres devraient s'engager, dans le cadre d'une charte, à « finaliser leurs stratégies d'anticipation du changement climatique et des plans d'actions » d'ici fin 2022. Cette charte en cours de signature, annoncée par Julien Denormandie lors de la cérémonie des voeux à la presse le 4 janvier, a déjà été présentée aux intéressés le 21 décembre. Seuls manquent désormais les sceaux officiels de tous les acteurs, qui devraient être apposés d'ici la fin janvier.
Pour mettre en oeuvre ces trajectoires, l'État s'engagera avec 428 millions d'euros prévus pour « la résilience et la compétitivité » par le quatrième plan d'investissements d'avenir dans le cadre de France 2030. Une enveloppe complétée par 2 millions d'euros dans le programme de développement agricole (PNDAR). Et sur le long terme, a soutenu le ministre, le suivi des stratégies sera assuré par une structure impliquant FranceAgriMer et la cellule RIT (Inra, Acta, Apca).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les mots ont agacé, parce qu’ils ont sans doute été trop forts

regrette Loïc Guines, président de l’Agence bio et référent bio pour l’Apca dans une interview avec Agra presse parue le 17 juin.