Le Réveil Lozère 19 juin 2019 a 09h00 | Par Melodie Comte

Deux Cuma, un seul socle de travail

Les Cuma de Bertignat et Pont-David ont accueilli les congressistes de la FNCuma à qui ils ont présenté leur installation et surtout leur organisation de travail.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Une trentaine de congressistes a répondu présent à la visite dans le Livradois-Forez des Cuma de Bertignat et Pont-David organisée dans le cadre du congrès de la FNCuma.
Une trentaine de congressistes a répondu présent à la visite dans le Livradois-Forez des Cuma de Bertignat et Pont-David organisée dans le cadre du congrès de la FNCuma. - © Mélodie Comte

Les Cuma de Bertignat et Pont-David dans le Livradois-Forez rassemblent 45 adhérents, tous éleveurs. La première a été créée en 1956 pour l’acquisition de petits matériels (arracheuse à pommes de terre, épandeur à fumier…) tandis que la deuxième est née en 1976 pour l’ensilage. Le rapprochement entre les deux entités se fait naturellement dès les années 1985 à travers l’investissement en commun de plusieurs outils. Michel Madère, président à l’époque de la Cuma de Bertignat se souvient. « Travailler ensemble nous a permis d’acquérir des machines plus performantes, mieux adaptées à nos besoins et de les rentabiliser plus rapidement. Malgré tout, les deux coopératives continuent d’exister et d’être indépendantes dans leur comptabilité. »
Ce contexte particulier était au cœur de la visite du 5 juin dernier des congressistes de la FNCuma, désireux de comprendre l’organisation de travail de ces deux coopératives de matériels et moteurs dans leur territoire.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1515, du 20 juin 2019, en page 9.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Je les invite plutôt à rejoindre les forces vives des structures qui œuvrent au quotidien à faire bouger les lignes. Tout comme j’encourage les jeunes à rejoindre nos écoles d’agronomie pour contribuer demain à accompagner ces indispensables évolutions

a répondu le président de chambres d’agriculture France (ex-Apca), Sébastien Windsor, le 16 mai dans une longue « lettre ouverte » au collectif d’étudiants d’AgroParisTech.