Le Réveil Lozère 08 octobre 2021 a 12h00 | Par Cyril Bonnel (Agra Alimentation)

Deux nouvelles marques pour valoriser les conversions

Les deux marques de la start-up nordiste Beyond Green s'approvisionnent en matières premières agricoles auprès de cultivateurs français en conversion du conventionnel vers le bio. Après la distribution spécialisée, la société lance à l'échelle nationale une marque dédiée aux grandes surfaces.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Les deux marques de la start-up nordiste Beyond Green s'approvisionnent en matières premières agricoles auprès de cultivateurs français en conversion du conventionnel vers le bio. Après la distribution spécialisée, la société lance à l'échelle nationale une marque dédiée aux grandes surfaces.
Les deux marques de la start-up nordiste Beyond Green s'approvisionnent en matières premières agricoles auprès de cultivateurs français en conversion du conventionnel vers le bio. Après la distribution spécialisée, la société lance à l'échelle nationale une marque dédiée aux grandes surfaces. - © Émilie Durand/Illustration

Même si leurs produits ne sont pas encore certifiés biologiques, ils ont tout de même une valeur supplémentaire qui peine à déboucher sur un revenu additionnel. Or, la conversion vers l'agriculture biologique implique des coûts supplémentaires pour le cultivateur. C'est la réflexion qu'ont mené Stéphane Delebassée et Maxime Durand, et qui a abouti à la création de la marque BioDemain en 2018, dédiée au circuit des magasins spécialisés bio.
Aujourd'hui, les deux associés passent à l'échelle supérieure. « Nous lançons Transition, une marque d'épicerie dont les matières premières viennent d'agriculteurs français en conversion vers l'agriculture biologique et qui ont absolument besoin d'un accompagnement dans cette démarche », explique Maxime Durand. Entre avril et septembre, un test a été mené dans une cinquantaine de grandes surfaces des Hauts-de-France, ce qui permet aujourd'hui de lancer la marque à l'échelle nationale. « Auchan et Intermarché ont référencé Transition à l'échelle nationale, et nous allons aussi être distribués dans trois cents magasins Franprix, les Carrefour d'Île-de-France et les deux tiers du parc de supermarchés Match », détaille Maxime Durand. Une dizaine de produits d'épicerie constituent la gamme Transition, soit un peu moins que BioDemain et ses quinze références.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

La liste (ndlr publiée par la commission européenne) explique parfaitement pourquoi nous demandons depuis le premier jour qu’une étude d’impact complète soit réalisée

ont à nouveau dénoncé les organisations et coopératives agricoles de l’UE (Copa-Cogeca).