Le Réveil Lozère 12 mai 2021 a 09h00 | Par AgraPresse

Deuxième appel à projets de la Fondation Avril en Adour-Garonne

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Pour sa seconde édition, l’appel à projets de développement territorial « territoires à agricultures positives » porté par la Fondation Avril, en partenariat avec l’agence de l’eau Adour-Garonne, l’État et la région Nouvelle-Aquitaine, est lancé dans le Bassin Adour-Garonne, a indiqué la fondation le 4 mai. Les projets proposés « devront être générateurs de valeurs pour les agriculteurs et les territoires » et porter sur des thèmes comme la valorisation des productions locales dans une approche territoriale et en filière. « Une attention particulière sera portée aux projets qui favoriseront le développement de filières à partir de légumineuses », en améliorant la couverture du sol, la fixation de l’azote de l’air, l’autonomie protéique des élevages, et la nutrition humaine. Un autre thème important sera l’animation du monde rural grâce notamment à l’agro-tourisme et à la valorisation du patrimoine naturel. Enfin, tous les projets devront comprendre une « dimension environnementale volontariste » portant sur l’eau et la biodiversité : déploiement de cultures nouvelles, agrotourisme, ralentissement du cycle de l’eau dans les bassins-versants grâce à l’amélioration des sols et les aménagements de parcelles, régénération de zones humides, protection de zones de captage. Clôture des candidatures le 25 juillet 2021.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Plus que le problème du prix, moi ce qui me préoccupe en tant que commerçant, c’est la disponibilité de certains produits dans les mois qui viennent

a alerté le 14 septembre sur l’antenne d’Europe 1, le PDG de Système U Dominique Schelcher.