Le Réveil Lozère 15 juin 2023 a 16h00 | Par Le Réveil Lozère

Développement des énergies renouvelables

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Réunis en commission permanente le 9 juin, les élus régionaux ont voté, sur proposition de la présidente de la Région, Carole Delga, une aide globale de près de 755 000 EUR en faveur du développement des énergies renouvelables. La Région a affirmé sa volonté d'être pilote et exemplaire dans le domaine de la transition énergétique, afin de devenir la première Région à énergie positive d'Europe. Avec son Pacte vert, elle porte un nouveau modèle de développement pour amener des réponses fortes à l'urgence climatique. Pour cela, elle vise la réduction de ses besoins d'énergie, via la sobriété et l'efficacité énergétique notamment, tout en cherchant à les couvrir par des énergies renouvelables produites localement.
La Région accompagne notamment les initiatives territoriales et les actions coopératives et citoyennes de production d'énergies renouvelables. Elle souhaite encourager les citoyens, les collectivités et les acteurs locaux à participer à la gouvernance et au financement des projets. En Lozère, le projet d'une chaufferie bois au siège de la communauté de communes de Florac a bénéficié d'un budget de 54 000 euros.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

L’Inao hésite à communiquer sur les Siqo, notamment par peur d’être pris en défaut et sans doute aussi à cause de la difficulté à rendre les fondamentaux lisibles pour le consommateur

souligne le rapport rendu public le 25 septembre par le CGAAER (ministère de l’Agriculture), qui plaide pour « la formalisation et la mise en œuvre d’un plan d’action pour l’adaptation (…) au changement climatique &ra