Le Réveil Lozère 24 juillet 2019 a 10h00 | Par Laurence Sagot, Institut de l’élevage-Ciirpo

Du foin qui chauffe malgré la météo

La température du foin doit être surveillée pendant une dizaine de jours après le pressage.

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Même si la météo a été favorable au séchage du foin, les volumes sont assez importants et la présence de rosée en matinée a pu créer une ambiance moite. Si vous avez un doute, il est conseillé de surveiller l’échauffement des bottes pendant une dizaine de jours après le pressage en les laissant dehors.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1520, du 25 juillet 2019, en page 12.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

En passant la brique de lait demi-écrémée à 0,80 € en magasin (contre 0,76 € auparavant, NDLR), nous arrivons à payer les producteurs 430 € les 1000 l. Par contre, je ne dégage aucune marge, si ce n’est les 10 % d’Égalim

explique Michel Biero, directeur Achats Lidl France, qui souhaiterait voir ses concurrents lui emboîter le pas.