Le Réveil Lozère 26 avril 2023 a 17h00 | Par Marion Ghibaudo

Dynamique positive pour le Copage

Le Copage a tenu son assemblée générale vendredi 21 avril, dans les locaux de la Maison familiale rurale de Javols. Le bilan de l'activité 2022 en hausse et les projets en cours pour l'année 2023 démontrent le dynamisme de la structure qui fête cette année ses 30 ans d'existence.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Le Copage a tenu son assemblée générale vendredi 21 avril, dans les locaux de la Maison familiale rurale de Javols. Le bilan de l'activité 2022 en hausse et les projets en cours pour l'année 2023 démontrent le dynamisme de la structure qui fête cette année ses 30 ans d'existence.
Le Copage a tenu son assemblée générale vendredi 21 avril, dans les locaux de la Maison familiale rurale de Javols. Le bilan de l'activité 2022 en hausse et les projets en cours pour l'année 2023 démontrent le dynamisme de la structure qui fête cette année ses 30 ans d'existence. - © Marion Ghibaudo

« Avant toute chose, je tiens à remercier les salariés du Copage pour leur implication », a rappelé Patrice Boulet, président de la structure, lors de l'assemblée générale. Une maîtrise des équipes qui permet aujourd'hui à l'association, malgré des acompagnements publics en baisse, d'afficher une bonne santé économique. « C'est une très bonne nouvelle, s'est réjoui le président de l'association, puisque cette hausse de l'activité conforte l'indépendance de notre structure. Ces fonds propres mobilisables et la bonne gestion de notre trésorerie nous permet de faire des choix, aujourd'hui, sans être tributaire de subventions ». Un virage vers plus d'autonomie financière pleinement soutenu par les adhérents du Copage.

Eau et pastoralisme : deux sujets majeurs
Concernant l'épineuse question de l'eau, le Copage intervient notamment sur les zones humides, en travaillant auprès des agriculteurs pour animer des journées techniques ou des groupes de travail, entre autres, qui réfléchissent aux questions d'abreuvement et de pâturage tournant. Des sujets sur lesquels les agriculteurs se penchent de plus en plus, notamment après la sécheresse historique de 2022. « La sécurisation de l'abreuvement des animaux est primordiale et concerne toutes les filières, tous les systèmes », ont rappelé les élus du Copage. Un autre travail mené par l'association sur l'eau concerne la préservation des Béals, ces « modèles d'irrigation gravitaire, qui entraînaient un système vertueux et qu'il faudrait réapprendre à valoriser ». Côté négatif de ces systèmes : une main-d'oeuvre très demandée pour l'entretien de ce système d'irrigation.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

La proportion de moutons par habitant est tombée à moins de cinq pour un en 2022, pour la première fois depuis 1850, quand les moutons ont été comptés pour la première fois

indique Stats NZ (organisme public néo-zélandais en charge des statistiques) selon des chiffres publiés le 22 mai et cité par l’AFP.