Le Réveil Lozère 09 janvier 2019 a 09h00 | Par VG

Écobalade, l’appli qui permet de découvrir la nature

Écobalade est la première application qui aide les Français à prendre conscience de la biodiversité qui les entoure et qui répond à leurs questions.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Écobalade permet d’apprendre sur la biodiversité tout en se promenant.
Écobalade permet d’apprendre sur la biodiversité tout en se promenant. - © DR

Paysages de montagnes, bords de mer, forêts, prairies, les Français sont très friands de balades, en famille ou entre amis. C’est là l’occasion d’observer les merveilles de la nature, mais bien souvent, il est difficile de trouver le nom des fleurs, plantes et autres arbres ou de répondre aux questions des enfants sur tel animal ou tel insecte. C’est pour répondre à ce genre d’interrogations qu’est né le projet Écobalade : un site Internet couplé à une application proposant des itinéraires de balade et des fiches clés pour découvrir la faune et la flore des territoires de l’Hexagone. Ces outils permettent donc aux personnes qui veulent se promener sans trop savoir où aller, de les aiguiller. En fonction de leur position et de leurs goûts, Écobalade propose une page parcours. Elle présente de manière globale le patrimoine culturel et naturel de ce parcours ainsi que des informations pratiques (comment s’y rendre, balisage, dénivelé…) et dévoile la carte de ce dernier.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1492, du 10 janvier, en page 12.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Je les invite plutôt à rejoindre les forces vives des structures qui œuvrent au quotidien à faire bouger les lignes. Tout comme j’encourage les jeunes à rejoindre nos écoles d’agronomie pour contribuer demain à accompagner ces indispensables évolutions

a répondu le président de chambres d’agriculture France (ex-Apca), Sébastien Windsor, le 16 mai dans une longue « lettre ouverte » au collectif d’étudiants d’AgroParisTech.