Le Réveil Lozère 30 avril 2019 a 09h00 | Par Camille Peyrache

Élections européennes : un seul tour pour s’exprimer

À travers les 27 pays de l’Union européenne, les citoyens vont élire leurs eurodéputés entre le 23 mai, date du scrutin au Pays-Bas, premier pays à voter, et le 26 mai, date de clôture de l’élection.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © Sylvie Becmont

En dehors de l’Irlande où le scrutin aura lieu le vendredi, et la Lettonie, Malte et la Slovaquie qui votent le samedi, tous les autres pays, dont la France métropolitaine, votent le dimanche. L’Italie clôturera le week-end électoral, les bureaux de vote fermant à 23 h. Les résultats de l’élection seront déterminants pour l’ensemble des politiques européennes : agriculture, emploi, climat, immigration, commerce et libre-échange. Les Français vont voter pour élire 79 députés européens pour cinq ans sur les 751 sièges à pourvoir. Par rapport à la législature précédente, la France dispose de cinq sièges supplémentaires du fait de sa croissance démographique. Si le Brexit se produit au 31 octobre, les eurodéputés britanniques qui vont être élus ne siégeront plus.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1508, du 2 mai 2019, en page 11.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Je les invite plutôt à rejoindre les forces vives des structures qui œuvrent au quotidien à faire bouger les lignes. Tout comme j’encourage les jeunes à rejoindre nos écoles d’agronomie pour contribuer demain à accompagner ces indispensables évolutions

a répondu le président de chambres d’agriculture France (ex-Apca), Sébastien Windsor, le 16 mai dans une longue « lettre ouverte » au collectif d’étudiants d’AgroParisTech.