Le Réveil Lozère 25 décembre 2021 a 12h00 | Par JG

Élevage : des innovations pour mieux gérer les effluents

La gestion des effluents d’élevage est un axe majeur de réduction des émissions d’ammoniac et de méthane. Récemment, le trophée de l’Inpi a récompensé l’entreprise Bioret Agri qui a développé un revêtement de sol pour les limiter.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
La gestion des effluents d’élevage est un axe majeur de réduction des émissions d’ammoniac et de méthane. Récemment, le trophée de l’Inpi a récompensé l’entreprise Bioret Agri qui a développé un revêtement de sol pour les limiter.
La gestion des effluents d’élevage est un axe majeur de réduction des émissions d’ammoniac et de méthane. Récemment, le trophée de l’Inpi a récompensé l’entreprise Bioret Agri qui a développé un revêtement de sol pour les limiter. - © JC Gutner/Illustration

Cause d’inconfort pour les vaches et source de pollution, la stagnation des déjections dans les stabulations puis dans les fosses à lisier pose un problème majeur aux éleveurs. En se dégradant, les effluents d’élevage rejettent de l’ammoniac et du méthane. Or, selon le dernier rapport du Citepa (centre d’études de la pollution atmosphérique), l’agriculture est à l’origine de 94 % des émissions françaises d’ammoniac, et la gestion des déjections bovines représente, à elle seule, 23 % des émissions du secteur. Pour limiter les émissions, il convient de séparer rapidement l’urine des déchets solides. Les bâtiments d’élevage récents prévoient des pentes en béton pour évacuer les déjections mais, pour aller plus loin, des entreprises se sont lancées dans la recherche de solutions plus efficaces et adaptables aux bâtiments plus anciens. L’entreprise familiale Bioret Agri, basée en Loire-Atlantique, a mis au point un revêtement de sol qui sépare « instantanément » l’urine des déchets solides et permet de les évacuer rapidement du bâtiment.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

J’ai singulièrement envie d’avancer sur le dossier des haies

avait déclaré Marc Fesneau, le 16 novembre lors de la remise des prix de l’Afja (journalistes agricoles).