Le Réveil Lozère 04 septembre 2019 a 09h00 | Par Nancy Sagnet

En avant pour la deuxième fête de l’Aubrac

Orchestrée par l’association Epal en collaboration avec le PNR de l’Aubrac, la fête de l’Aubrac va connaître sa seconde édition le samedi 7 septembre sur le foirail de Nasbinals.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © Nancy Sagnet

Forts de leur succès, les membres de l’association Epal (Ensemble pour l’Aubrac lozérien) préparent la seconde édition de la fête de l’Aubrac qui se déroulera samedi 7 septembre sur le foirail de Nasbinals.
Pour cet événement, bon nombre d’animaux seront présents. « Il y aura au total entre 180 et 200 animaux sur le foirail dont 130 vaches Aubrac, et une trentaine d’animaux gras à vendre. La vente s’effectuera à l’ancienne de gré à gré, confie Xavier Poudevigne, président de l’Epal. D’autres races seront également présentes. Des éleveurs lozériens, de Saone-et-Loire et d’Aveyron proposeront une exposition de la race charolaise. Pour la race limousine, plusieurs éleveurs lozériens amèneront aussi leurs plus beaux spécimens. »

Des jeunes juges
Principale représentante de l’événement, la race Aubrac fera l’objet d’un concours. Une quarantaine d’élevages issus du canton d’Aumont-Aubrac et de la commune d’Antrenas font le déplacement avec leurs animaux.

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1524, du 5 septembre 2019, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Je les invite plutôt à rejoindre les forces vives des structures qui œuvrent au quotidien à faire bouger les lignes. Tout comme j’encourage les jeunes à rejoindre nos écoles d’agronomie pour contribuer demain à accompagner ces indispensables évolutions

a répondu le président de chambres d’agriculture France (ex-Apca), Sébastien Windsor, le 16 mai dans une longue « lettre ouverte » au collectif d’étudiants d’AgroParisTech.