Le Réveil Lozère 29 juin 2022 a 15h00 | Par Le Réveil Lozère en collaboration avec Agrapresse

En manque de visibilité, Sodiaal fixe le prix du lait à 420 € les mille litres pour trois mois

Abonnez-vous Reagir Imprimer

En manque de visibilité sur la capacité de la coopérative à répercuter l’inflation sur ses clients d’ici au 1er juillet, le conseil d’administration de Sodiaal a fixé, le 15 juin, un prix du lait standard (38/32) à 420 € les mille litres pour les trois mois à venir (juillet à septembre). Sans certitude sur l’aboutissement des négociations de revalorisation de tarifs avec la grande distribution, la coopérative ne peut pas fixer un horizon plus lointain. « La continuité du prix va dépendre clairement des hausses qu’on a engrangées », déclare le président de la coopérative, Damien Lacombe. Sur l’année, la coopérative a évalué les hausses nécessaires pour répercuter l’inflation entre 15 et 20 %, soit 500 millions d’euros (10 % du chiffre d’affaires de Sodiaal). « Elles sont indispensables pour assurer l’équilibre économique dans nos exploitations et dans la coopérative, nous avons absolument besoin d’une réponse positive d’ici quinze jours (afin d’appliquer les nouveaux tarifs au 1er juillet, NDLR). » Quelques premiers contrats ont été signés pour une entrée en vigueur au 1er juin, mais la grande majorité a été renvoyée pour le 1er juillet. Damien Lacombe presse la grande distribution d’accepter ces nouveaux tarifs, mais se prépare déjà à un « troisième round ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

En passant la brique de lait demi-écrémée à 0,80 € en magasin (contre 0,76 € auparavant, NDLR), nous arrivons à payer les producteurs 430 € les 1000 l. Par contre, je ne dégage aucune marge, si ce n’est les 10 % d’Égalim

explique Michel Biero, directeur Achats Lidl France, qui souhaiterait voir ses concurrents lui emboîter le pas.