Le Réveil Lozère 11 janvier 2023 a 11h00 | Par Le Réveil Lozère en collaboration avec Agrapresse

En Occitanie, le projet de carte des zones intermédiaires va être révisé (FDSEA 31)

Abonnez-vous Reagir Imprimer

À l'appel de la FDSEA de Haute-Garonne, une centaine d'agriculteurs se sont rassemblés le matin du 6 janvier devant la cité administrative de Toulouse (Haute-Garonne). Les manifestants ont obtenu que soit redessiné le projet de carte des zones intermédiaires, à l'intérieur desquelles les exploitations de grandes cultures sont éligibles à certaines MAEC (mesures agroenvironnementales). « C'est une belle bulle d'oxygène pour les céréaliers et les éleveurs de plaine haut-garonnais », a déclaré Jean-François Lamasset, le président de la FDSEA de la Haute-Garonne. « Notre travail n'est pas d'aller faire la révolution dans la rue, mais bien de nourrir les Français. Mais il faut nous en donner les moyens, et être agriculteur est aujourd'hui très difficile, d'autant plus après l'année à laquelle on a eu droit ». Initialement, « de nombreuses zones céréalières en Occitanie, et de ce fait de nombreux agriculteurs » étaient « exclus » de la carte. Rien que dans la Haute-Garonne, « plus de la moitié du département n'entre pas dans le zonage », avait précisé le 4 janvier Jean-François Lamassé, président de la FDSEA 31 à Agra presse. Dès lundi, le syndicat travaillera à une liste des communes qu'elle souhaite intégrer à la carte des zones intermédiaires, avant de la transmettre à la Draaf.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

La FNSEA appelle tout son réseau et l’ensemble de ses filières à se mobiliser à partir du 8 février à Paris et jusqu’au 20 février dans toute la France

a annoncé le syndicat dans un communiqué le 3 février.