Le Réveil Lozère 13 février 2019 a 14h00 | Par Mathieu Robert

« En visiteurs par jour, le plus important salon français »

Le Salon international de l’agriculture (SIA) aura lieu du 23 février au 3 mars à Paris. En termes de visiteurs par jour, le Sia est le plus important salon français devant le Salon de l’automobile. Entretien avec son président Jean-Luc Poulain, et sa directrice Valérie Le Roy.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Jean-Luc Poulain : « Un salon est moins cher à organiser en Allemagne qu’en France ».
Jean-Luc Poulain : « Un salon est moins cher à organiser en Allemagne qu’en France ». - © DR

Concrètement, que rapporte le Salon international de l’agriculture aux agriculteurs et au monde agricole ?
Jean-Luc Poulain : Le salon est une réponse à l’agri-bashing qui participe au mal-être des agriculteurs. Avoir un salon avec autant de retombées médiatiques et autant de visiteurs, cela permet d’avoir une discussion entre le secteur et la société, sur ce que les citoyens attendent des agriculteurs, et vice versa. C’est d’autant plus nécessaire que les citoyens n’entrent plus dans les cours de ferme, il y a une vraie coupure. Pour un agriculteur qui participe aux concours, c’est un enjeu économique réel à court et moyen termes. Cela se ressent sur le prix et les quantités vendues pour les concours de produits, et sur la notoriété pour les concours d’animaux.

Quelle est la place du Salon international de l’agriculture dans le marché de l’évènementiel français, en particulier l’évènementiel agricole ?
Valérie Le Roy : Le Salon international de l’agriculture est unique en son genre. En France, c’est le plus grand salon à accueillir du vivant. En nombre de visiteurs par jour, c’est le plus important salon français, devant le Salon de l’automobile, qui dure en revanche plus longtemps. Il existe des salons agricoles en régions, mais avec des zones de chalandise spécifiques, souvent des spécialisations, comme le Space ou le Sommet de l’élevage, qui sont B to B exclusivement, alors que nous sommes à la fois grand public et professionnel.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1497, du 14 février 2019, en page 10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Je les invite plutôt à rejoindre les forces vives des structures qui œuvrent au quotidien à faire bouger les lignes. Tout comme j’encourage les jeunes à rejoindre nos écoles d’agronomie pour contribuer demain à accompagner ces indispensables évolutions

a répondu le président de chambres d’agriculture France (ex-Apca), Sébastien Windsor, le 16 mai dans une longue « lettre ouverte » au collectif d’étudiants d’AgroParisTech.