Le Réveil Lozère 30 septembre 2020 à 10h00 | Par AG

Encore de nombreuses divergences entre les ministres des Vingt-sept

L'Allemagne, qui préside le Conseil de l'UE, met beaucoup d'énergie pour trouver un terrain d'entente entre les États membres de l'UE sur la future Pac d'ici mi-octobre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L'Allemagne, qui préside le Conseil de l'UE, met beaucoup d'énergie pour trouver un terrain d'entente entre les États membres de l'UE sur la future Pac d'ici mi-octobre.
L'Allemagne, qui préside le Conseil de l'UE, met beaucoup d'énergie pour trouver un terrain d'entente entre les États membres de l'UE sur la future Pac d'ici mi-octobre. - © JC Gutner/Illustration

« Nous avons fait un grand pas en direction d'une approche générale des États membres sur la future Pac. Malgré quelques divergences nous devrions y aboutir au mois d'octobre », veut croire le commissaire européen à l'Agriculture Janusz Wojciechowski. La plupart des ministres de l'Agriculture de l'UE sont, eux aussi, engagés dans cet objectif. Pourtant, leur discussion du 21 septembre à Bruxelles a montré que de nombreuses divergences existaient encore entre eux. La principale : l'architecture environnementale de la future Pac, en particulier la fixation d'une part minimale de l'enveloppe des aides directes à consacrer aux éco-régimes. D'autres questions restent ouvertes : la définition du vrai agriculteur, les dérogations accordées aux plus petites exploitations, les aides couplées, le nouveau modèle de mise en oeuvre avec ses indicateurs et ses rapports de performances. Certains ont même demandé à rouvrir les discussions sur le règlement OCM unique, pourtant considéré comme clos, afin d'améliorer les outils de gestion de crise à la lumière de la crise liée à la pandémie de Covid-19. « Nous allons avoir une tâche très difficile pour concilier les suggestions de chacun », a reconnu la ministre allemande, Julia Klöckner, qui préside les négociations. « Il va falloir trouver un accord qui ne soit pas le plus petit dénominateur commun, pour éviter un nivellement de nos ambitions environnementales vers le bas », a-t-elle prévenu.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

À la différence des éco-régimes, qui seront obligatoires pour chaque État, la stratégie « Farm to fork » ne l’est pas, mais elle va se décliner dans les plans stratégiques nationaux

Explique le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, dans un entretien accordé à Agra Presse le 26 octobre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui