Le Réveil Lozère 19 octobre 2016 a 08h00 | Par Le Réveil Lozère

Enquête sur le gisement des pneus usagés

Le Copage lance une enquête en vue d’une opération de déstockage des pneus usagés à l’échelle du département.

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Les agriculteurs sont parfois amenés à se défaire des pneus utilisés pour maintenir les bâches sur les silos d’ensilage ou pour d’autres raisons (cessation d’activité, pneus trop dégradés, arrêt de l’ensilage…). Leur recyclage par un prestataire agréé est à la charge de l’agriculteur. Le traitement de ces déchets représente un coût élevé qui pourrait être réduit par l’organisation d’opérations collectives. Le Copage étudie donc la possibilité d’une opération de déstockage des pneus usagés à l’échelle du département. Pour estimer le gisement de pneus à collecter une enquête est menée et les agriculteurs sont invités à remplir et à retourner un questionnaire avant la fin 2016. Ce questionnaire est disponible en ligne sur www.copage-lozere.org, ou sur demande. Cette première estimation du tonnage aidera à définir un ou des sites de collecte et le mode de ramassage éventuel.


Copage


Pour plus d’informations, contactez le Copage au 04 66 65 64 57 ou 04 66 65 62 00, ou consulter le site www.copage-lozere.org.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Je reste persuadée que les cartes sur lesquelles s’appuient l’expertise des prairies ne reflètent pas les pertes réelles de fourrage par la méthode des indices de pousse de l’herbe

a déclaré Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture, alors que les calamités agricoles 2022 sont en cours de paiement auprès des agriculteurs concernés.