Le Réveil Lozère 07 avril 2022 a 08h00 | Par Marion Ghibaudo

Evan Martin, un apiculteur touche-à-tout

Evan Martin, apiculteur installé en janvier 2021, a remporté une médaille de bronze en miel de causse, pour sa première participation au concours des miels de France, dont les résultats ont été dévoilé le 14 mars. Les lozériens se sont à nouveau distingués lors de cet événement.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Evan Martin, apiculteur installé en janvier 2021, a remporté une médaille de bronze en miel de causse, pour sa première participation au concours des miels de France, dont les résultats ont été dévoilé le 14 mars. Les lozériens se sont à nouveau distingués lors de cet événement.
Evan Martin, apiculteur installé en janvier 2021, a remporté une médaille de bronze en miel de causse, pour sa première participation au concours des miels de France, dont les résultats ont été dévoilé le 14 mars. Les lozériens se sont à nouveau distingués lors de cet événement. - © Marion Ghibaudo

Installé en 2021, cet apiculteur pluriactif a eu plusieurs vies avant de se lancer officiellement comme apiculteur. Et parce qu'il n'aime pas mettre tous ses oeufs dans le même rucher, il s'est aussi lancé dans l'élevage d'une dizaine de Galloway, qu'il valorise en vente directe avec des caissettes. « C'est une race rustique, avec un petit gabarit, qui valorise bien les terrains maigres ». « J'ai toujours cherché à faire selon ce qui me correspond, et cette race me plaisait », s'amuse celui qui déteste faire comme tout le monde.
Caché dans le village de Nissoulogres, Evan Martin construit tranquillement ses projets d'agriculteur. Et pour le moment, c'est l'apiculture qui occupe le plus clair de son temps. « Quand on y a goûté, l'apiculture devient vite une passion », sourit l'apiculteur. Une passion qu'il aura construite tranquillement, durant près de dix ans, avant de se lancer : il a, pendant ce temps, travaillé à la fédération de chasse, notamment sur les zones Natura 2000. Tout en s'occupant de son rucher les soirs et week-end.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les Cuma attendent du projet de loi énergies renouvelables qu’il soutienne le développement de solutions mutualisées. Il s’agit en priorité de lever les freins à la production d’énergie en Cuma : ouverture statutaire, simplification des démarches administratives, développement des liens avec les collectivités territoriales, etc

d’après un communiqué.