Le Réveil Lozère 06 avril 2022 a 16h00 | Par Le Réveil Lozère en collaboration avec Agrapresse

FCEL (conseil en élevage) et Allice (génétique) vont fusionner

Abonnez-vous Reagir Imprimer

L'association nationale France conseil élevage (FCEL), qui fédère les anciens contrôles laitiers, et l'union de coopératives Allice (génétique, insémination) vont fusionner pour former une nouvelle fédération, a-t-on appris auprès de l'actuel président de FCEL, Dominique Davy, qui devrait prendre la présidence de la future structure. La fusion devrait être actée le 12 avril à l'occasion d'une assemblée générale extraordinaire. La fédération - dont le nom n'est pas encore connu - devrait rassembler 110 entreprises adhérentes, dont les clients représentent la moitié des éleveurs français de ruminants, indique-t-il. Cette fusion fait écho à un récent rapprochement économique entre d'anciens contrôles laitiers et un leader de la sélection animale. Fin 2020, trois acteurs du conseil en élevage, BCEL Ouest (contrôle laitier), GDS Bretagne (qualité sanitaire) et Copavenir (contrôle laitier), et un acteur majeur de la génétique bovine, Evolution, avaient annoncé leur fusion dans une structure baptisée Innoval.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Je les invite plutôt à rejoindre les forces vives des structures qui œuvrent au quotidien à faire bouger les lignes. Tout comme j’encourage les jeunes à rejoindre nos écoles d’agronomie pour contribuer demain à accompagner ces indispensables évolutions

a répondu le président de chambres d’agriculture France (ex-Apca), Sébastien Windsor, le 16 mai dans une longue « lettre ouverte » au collectif d’étudiants d’AgroParisTech.