Le Réveil Lozère 27 novembre 2019 à 11h00 | Par PNR Aubrac

Fertilisation des prairies et campagnols

Le parc naturel régional de l’Aubrac poursuit son programme de lutte contre les campagnols terrestres.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © PNR Aubrac

Depuis cet été et plus encore avec les pluies d’octobre, les agriculteurs comme le PNR de l’Aubrac et les Fredon (fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles) constatent qu’une nouvelle pullulation de rats-taupiers – ou campagnols terrestres – débute sur l’Aubrac.
Parmi les facteurs de la prolifération de cette espèce sur les prairies naturelles de l’Aubrac, la fertilisation joue un rôle essentiel : elle favorise les plantes mangées par le campagnol : pissenlits, grands trèfles, ray-grass et autres graminées à racines charnues poussent sur des sols riches en azote.

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1536, du 28 novembre 2019, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

On ne sait pas trop ce que l’on a perdu encore. On sait qu’une grande partie sera récupérée, mais pas tout. Sur les deux chambres, il y a 2 000 ordinateurs à analyser. On saura d’ici une semaine

a expliqué à l’AFP Philippe Noyau, le président de la chambre du Centre-Val-de-Loire. Les chambres d’agriculture du Centre-Val-de-Loire et de Nouvelle-Aquitaine ont été victimes d’une cyberattaque.