Le Réveil Lozère 19 juin 2019 a 09h00 | Par Aurélie Pasquelin

Fête de la bio, deuxième édition

Pour la deuxième année, le parc national des Cévennes organise la fête de la bio. Samedi 22 juin de nombreuses animations, dont un marché de producteur, sont organisées à Florac.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Un marché de producteur bio est organisé sur la place de la mairie de Florac de 9 heures à 14 heures.
Un marché de producteur bio est organisé sur la place de la mairie de Florac de 9 heures à 14 heures. - © Yannick Manche – PNC

Après une première édition réussie, le parc national des Cévennes, en partenariat avec la Ville de Florac-Trois-Rivières, organise samedi 22 juin la seconde édition de la fête de l’agriculture biologique. « Selon les derniers chiffres de 2018, on recense 362 exploitations en agriculture biologique ce qui représente 20 % des exploitations agricoles du territoire du Parc, explique le PNC dans un communiqué. L’agriculture biologique a progressé de 12 % par rapport à l’année précédente. (…) Pour renforcer la dynamique existante, l’établissement public souhaite notamment favoriser les échanges entre les élus, les agriculteurs et les consommateurs afin de promouvoir l’agriculture biologique sur le territoire. »

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1515, du 20 juin 2019, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les Cuma attendent du projet de loi énergies renouvelables qu’il soutienne le développement de solutions mutualisées. Il s’agit en priorité de lever les freins à la production d’énergie en Cuma : ouverture statutaire, simplification des démarches administratives, développement des liens avec les collectivités territoriales, etc

d’après un communiqué.