Le Réveil Lozère 20 juillet 2022 a 11h00 | Par Le Réveil Lozère en collaboration avec Agrapresse

Feu vert de Bruxelles aux PSN français, portugais, polonais, espagnol et danois

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Le commissaire européen à l'Agriculture Janusz Wojciechowski a annoncé le 18 juillet, lors de la réunion des ministres de l'Agriculture de l'UE à Bruxelles, que les discussions sur les plans stratégiques de la Pac étaient finalisées avec cinq États membres (Portugal, Pologne, Espagne, Danemark et France). Pour ces pays, la Commission européenne va procéder au lancement de la procédure d'approbation qui prendra environ six semaines, ce qui devrait permettre de les approuver officiellement début septembre. « La Commission ne demandera rien de plus à ces États membres qui peuvent donc d'ores et déjà commencer à finaliser leur législation nationale et à informer leurs agriculteurs », a précisé le commissaire européen. Et d'autres pays suivront bientôt : « Nous pensons que jusqu'à dix États membres pourraient soumettre une nouvelle version avant les vacances d'été. » Par ailleurs, concernant la prolongation, en 2023, des dérogations accordées aux obligations de rotation des cultures et de jachères demandée par une grande majorité de ministres de l'Agriculture, Janusz Wojciechowski a une nouvelle fois indiqué que « ces dérogations temporaires sont, selon lui, nécessaires ». La direction générale de l'Agriculture a déjà préparé un projet de texte qui est en phase de consultation au sein de la Commission européenne. Mais certains commissaires, notamment le vice-président Frans Timmermans, y sont beaucoup moins favorables. Une décision devrait toutefois être prise très prochainement.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

En passant la brique de lait demi-écrémée à 0,80 € en magasin (contre 0,76 € auparavant, NDLR), nous arrivons à payer les producteurs 430 € les 1000 l. Par contre, je ne dégage aucune marge, si ce n’est les 10 % d’Égalim

explique Michel Biero, directeur Achats Lidl France, qui souhaiterait voir ses concurrents lui emboîter le pas.