Le Réveil Lozère 15 mai 2019 a 11h00 | Par LE REVEIL LOZERE

FNCuma : la fédération en congrès dans le Puy-de-Dôme

Du mardi 4 au jeudi 6 juin, la fédération nationale des Cuma se réunira en congrès à Clermont-Ferrand, à Polydôme. Ce congrès électif devrait réunir 450 participants.

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Des ateliers débats, s’appuyant sur des visites de Cuma ou d’autres initiatives collectives locales, inviteront les participants à la réflexion sur les orientations de travail pour les trois années à venir.

La fédération nationale des coopératives d’utilisation de matériel agricole s’appuie sur un réseau de milliers de coopératives, de fédérations de proximité, départementales, interdépartementales regroupées au sein des fédérations régionales ou interrégionales (FR Cuma). Elle mène des actions de terrain et des études participant ainsi à l’amélioration du fonctionnement des Cuma et à la dynamique locale. Elle apporte son expertise dans de nombreux domaines (agroéquipement, gestion de l’espace rural, emploi…) auprès des ministères et travaille conjointement avec les organisations professionnelles agricoles.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Je les invite plutôt à rejoindre les forces vives des structures qui œuvrent au quotidien à faire bouger les lignes. Tout comme j’encourage les jeunes à rejoindre nos écoles d’agronomie pour contribuer demain à accompagner ces indispensables évolutions

a répondu le président de chambres d’agriculture France (ex-Apca), Sébastien Windsor, le 16 mai dans une longue « lettre ouverte » au collectif d’étudiants d’AgroParisTech.