Le Réveil Lozère 25 novembre 2020 � 09h00 | Par MR

FNSEA et JA appellent à préserver les repas des fêtes de fin d’année

Certaines filières comme les chapons, le foie gras ou la viticulture jouent gros durant les fêtes de fin d’année, ont rappelé la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA) le 18 novembre. Le syndicalisme majoritaire appelle les Français à préserver ces « produits traditionnels ».

Abonnez-vous R�agir Imprimer
Certaines filières comme les chapons, le foie gras ou la viticulture jouent gros durant les fêtes de fin d’année, ont rappelé la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA) le 18 novembre. Le syndicalisme majoritaire appelle les Français à préserver ces « produits traditionnels ».
Certaines filières comme les chapons, le foie gras ou la viticulture jouent gros durant les fêtes de fin d’année, ont rappelé la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA) le 18 novembre. Le syndicalisme majoritaire appelle les Français à préserver ces « produits traditionnels ». - © Sophie Giraud-Chatenet/Illustration

À l’occasion d’une conférence de presse commune, le 18 novembre, la présidente de la FNSEA, Christiane Lambert, et le président des Jeunes agriculteurs (JA), Samuel Vandaele, ont appelé les Français à continuer de consommer les produits traditionnels des fêtes de fin d’année (chapons, dindes, foie gras), alors que des restrictions sont craintes pour les rassemblements familiaux durant cette période. « J’appelle les Français à garder ces traditions chevillées au corps et à conserver une place dans leur budget pour ces produits », a déclaré Christiane Lambert.
La volaille et le palmipède sont les productions les plus sensibles. 100 % des chapons sont commercialisés à cette période ; viennent ensuite le foie gras, les pintades et les dindes. « Pour sauver le soldat Noël, il faut mettre des volailles sur la table », résume l’éleveuse. Le syndicat a par ailleurs sollicité les industriels et artisans de la filière volaille pour qu’ils adaptent leurs formats et leurs découpes à des réunions familiales plus restreintes. Des adaptations seraient en cours. Mais le syndicat appelle aussi les consommateurs à anticiper leurs commandes de chapons et autres dindes de Noël afin de donner le maximum de visibilité à la filière.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions �mises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se r�serve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et r�glements en vigueur, et decline toute responsabilit� quant aux opinions �mises,

En bref
Prochaine breve

5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Aujourd’hui, la zone des Landes malheureusement est condamnée à très court terme

A déclaré Marie-Pierre Pé, la directrice du Cifog (interprofession du foie gras), sur RTL le 8 janvier. Avec une quarantaine de nouveaux cas depuis le 8 janvier, l’épizootie d’influenza aviaire poursuit sa progression