Le Réveil Lozère 12 décembre 2018 a 16h00 | Par Actuagri

Foncier : accentuer la régulation, une nécessité

Deux jours après le vote du rapport parlementaire consacré au foncier, la fédération nationale des Safer a présenté, lors de son congrès, ses propositions pour renforcer la régulation du foncier agricole, une urgence face à l’impact de l’artificialisation des terres sur l’économie agricole et, plus largement, pour la vie des territoires.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © SC

« Nos territoires ruraux sont le support de multiples activités. Le foncier devient donc une des clés de leur développement, qu’il soit économique, social, environnemental ou tout à la fois », a rappelé Emmanuel Hyest, président de la fédération nationale des Safer (FNSafer), en conclusion du congrès de l’organisation qui s’est tenu le 6 décembre à La Baule (44). Les enjeux sont aujourd’hui reconnus, en témoignent la mise en place d’une mission parlementaire sur le foncier, présidée par le député Jean-Bernard Sempastous (LREM), qui a rendu son rapport le 4 décembre, mais aussi le vote à l’unanimité de la proposition de loi pour la protection des activités agricoles et des cultures marines en zones littorales et de montagne du député Jimmy Pahun (Modem) le 29 novembre.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1488, du 13 décembre, en page 7.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Je les invite plutôt à rejoindre les forces vives des structures qui œuvrent au quotidien à faire bouger les lignes. Tout comme j’encourage les jeunes à rejoindre nos écoles d’agronomie pour contribuer demain à accompagner ces indispensables évolutions

a répondu le président de chambres d’agriculture France (ex-Apca), Sébastien Windsor, le 16 mai dans une longue « lettre ouverte » au collectif d’étudiants d’AgroParisTech.