Le Réveil Lozère 20 mai 2020 a 10h00 | Par Rédaction du Réveil Lozère

Fonds L’Occal : les modalités se précisent

Alors que la région Occitanie prépare l’après-déconfinement, et notamment l’été qui arrive, des plans sont mis en place pour soutenir l’activité régionale. Le tourisme est particulièrement concerné par ces mesures.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Le fonds l’Occal, a été mis en place par la région Occitanie, avec les départements et les intercommunalités et le soutien de la Banque des Territoires, afin d’accompagner les professionnels dans leurs besoins de trésorerie et leur équipement pour accueillir leur client dans le respect des mesures sanitaires.
Le fonds l’Occal, a été mis en place par la région Occitanie, avec les départements et les intercommunalités et le soutien de la Banque des Territoires, afin d’accompagner les professionnels dans leurs besoins de trésorerie et leur équipement pour accueillir leur client dans le respect des mesures sanitaires. - © François d'Alteroche - Illustration

Le fonds l’Occal, a été mis en place par la région Occitanie, avec les départements et les intercommunalités et le soutien de la Banque des Territoires, afin d’accompagner les professionnels dans leurs besoins de trésorerie et leur équipement pour accueillir leur client dans le respect des mesures sanitaires.
Ce plan est doté d’une enveloppe de 70 à 80 millions d’euros, permettant d’octroyer des aides financières sous forme de subvention ou de garantie d’emprunt et complète les dispositifs économiques mis en place par la Région dès le 3 avril.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

La tentation d’arrêter l’élevage n’est plus taboue

Écrivent les présidents de la chambre régionale d’agriculture de Bretagne dans une longue lettre ouverte rendue publique le 26 novembre et adressée au ministre de l’Agriculture et aux élus de la région.