Le Réveil Lozère 29 avril 2020 � 10h00 | Par Agra Presse

Fournisseurs et restaurateurs demandent de planifier la réouverture des restaurants

Abonnez-vous R�agir Imprimer

« La production agricole et agroalimentaire a tenu bon mais elle subit une perte d’activité et certaines filières sont en danger. Pour limiter les pertes économiques, il est urgent de programmer la réouverture des circuits RHD (restauration hors domicile) », demande la coopération agricole dans un communiqué de presse du 23 avril. La fermeture de la restauration hors domicile, où ne subsistent que 19 % des commandes, combinée au ralentissement de l’export et aux surcoûts logistiques engendre « une perte importante de débouchés pour les coopératives agricoles (…) et une baisse de valorisation de certaines matières premières et une perte de revenus pour les entreprises, ce qui provoque de graves problèmes économiques pour certaines filières, notamment les filières céréales (dont l’orge de brasserie), viande, lait et vin », alerte la coopération agricole. Restaurateurs et fournisseurs de la RHD, dans un communiqué commun de leurs syndicats, demandent également de « programmer la réouverture post déconfinement de la restauration commerciale. Ils assurent être mobilisés « pour travailler à l’établissement d’un protocole concret de reprise d’activité qui assure la prévention de la contamination Covid-19 ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions �mises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se r�serve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et r�glements en vigueur, et decline toute responsabilit� quant aux opinions �mises,

En bref
Prochaine breve

5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Aujourd’hui, la zone des Landes malheureusement est condamnée à très court terme

A déclaré Marie-Pierre Pé, la directrice du Cifog (interprofession du foie gras), sur RTL le 8 janvier. Avec une quarantaine de nouveaux cas depuis le 8 janvier, l’épizootie d’influenza aviaire poursuit sa progression