Le Réveil Lozère 19 juin 2019 a 09h00 | Par LE REVEIL LOZERE

Gaec & Sociétés compte étendre les expérimentations de Gaec « à l’essai »

Gaec & Sociétés, dont le congrès s’est tenu le 14 juin à Torcy (Saône-et-Loire), compte étendre ses expérimentations de Gaec « à l’essai » dès la fin de l’année, a indiqué Gilles Brenon, président de l’association.

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Cette formule, déjà expérimentée en Haute-Savoie, serait étendue à quatre ou cinq autres départements. Le principe : des agriculteurs, des salariés agricoles ou des nouveaux entrants en agriculture testent pendant un an ou deux la vie dans un Gaec, avec l’assurance de ne pas donner suite si l’engagement n’est pas concluant. Cette solution permettrait à toute une frange de futurs entrants hésitants de franchir le pas, a commenté Gilles Brenon. « Nous travaillons déjà depuis deux ans avec les services de l’État sur les accompagnements nécessaires (indemnités chômage, arrêts des livraisons à une coopérative, etc.). Nous allons continuer pour entrer dans la phase des expérimentations », a précisé cet ancien salarié agricole, devenu agriculteur en Gaec avec trois associés (également anciens salariés agricoles).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Je les invite plutôt à rejoindre les forces vives des structures qui œuvrent au quotidien à faire bouger les lignes. Tout comme j’encourage les jeunes à rejoindre nos écoles d’agronomie pour contribuer demain à accompagner ces indispensables évolutions

a répondu le président de chambres d’agriculture France (ex-Apca), Sébastien Windsor, le 16 mai dans une longue « lettre ouverte » au collectif d’étudiants d’AgroParisTech.