Le Réveil Lozère 12 février 2020 � 09h00 | Par Marie-Pascale Vincent

Hautesse représente la race abondance et la Lozère

Hautesse du Gaec Pic, a été retenue pour le concours de race au Sia. C’est la première fois que la Lozère présente une vache Abondance.

Abonnez-vous R�agir Imprimer
- © Marie-Pascale Vincent

Il s’agit d’une première hautement symbolique. La Lozère, plus petit des départements y compris pour sa production laitière, n’avait jamais présenté de vache abondance au Sia. Hautesse, du Gaec Pic à Saint-Amans, a cependant été sélectionné pour participer au concours de race dans la catégorie cinquième lactation et plus.
« C’est la première année que nous inscrivons une vache pour le Sia, explique Christian Pic, associé à Sonia, son épouse et Daniel Pic, son frère. En revanche, on a l’habitude des concours. Hautesse, née le 6 février 2012, a déjà remporté plusieurs prix. Elle a par exemple été classée meilleure mamelle espoir, au concours miss nationale en 2015, à Saint-Flour. On s’est dit, « le Sia, c’est cette année ou jamais ». Hautesse est une bête solide qui a de la taille, de la mamelle. Elle fait du lait et ses qualités perdurent avec l’âge. Elle ne donne pas l’impression d’avoir huit ans ! »

Sélection génétique
Le Gaec Pic développe une production mixte avec cinquante vaches allaitantes race Aubrac et soixante-cinq vaches laitières. Mais la production de lait, 480 000 litres par an majoritairement livrés à Sodiaal, constitue le premier atelier.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions �mises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se r�serve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et r�glements en vigueur, et decline toute responsabilit� quant aux opinions �mises,

En bref
Prochaine breve

5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Aujourd’hui, la zone des Landes malheureusement est condamnée à très court terme

A déclaré Marie-Pierre Pé, la directrice du Cifog (interprofession du foie gras), sur RTL le 8 janvier. Avec une quarantaine de nouveaux cas depuis le 8 janvier, l’épizootie d’influenza aviaire poursuit sa progression