Le Réveil Lozère 16 juin 2021 a 15h00 | Par Marion Ghibaudo

« Il te faudra être rude et aimer le vent » : une initiation à la MFR de Javols

Mercredi 9 juin, la MFR de Javols a présenté à la presse l'initiation au débardage par cheval qu'elle offre à ses élèves.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Mercredi 9 juin, la MFR de Javols a présenté à la presse l'initiation au débardage par cheval qu'elle offre à ses élèves.
Cette discussion a lieu à l'ombre d'un arbre au feuillage fourni, sur le chantier qui occupe les élèves de première Bac pro forêt pour trois jours (sur un chantier de deux semaines), et où ils s'essayent au débardage à cheval. Patrice Lasailly et V
Mercredi 9 juin, la MFR de Javols a présenté à la presse l'initiation au débardage par cheval qu'elle offre à ses élèves. Cette discussion a lieu à l'ombre d'un arbre au feuillage fourni, sur le chantier qui occupe les élèves de première Bac pro forêt pour trois jours (sur un chantier de deux semaines), et où ils s'essayent au débardage à cheval. Patrice Lasailly et V - © Marion Ghibaudo

« Pour faire ce métier, il faut être fou, aimer la liberté et la nature », lance Patrice Lasailly, exploitant forestier, aux onze élèves suspendus à ses réponses. Moue dubitative des élèves. En matière d'encouragement, cette petite phrase se pose là.
Cette discussion a lieu à l'ombre d'un arbre au feuillage fourni, sur le chantier qui occupe les élèves de première Bac pro forêt pour trois jours (sur un chantier de deux semaines), et où ils s'essayent au débardage à cheval. Patrice Lasailly et Vincent Lechevalier sont les deux exploitants forestiers qui sont venus partager leurs expériences de ce travail particulier avec les élèves. Ce sont d'ailleurs les chevaux de Vincent Lechevalier qui sont utilisés pour conduire le chantier.
« Et puis, glisse Patrice Lasailly en souriant, pour être un bon exploitant forestier, il faut être bon en math. Transporter un rondin d'un point A à un point B sans trop de casse, ça demande de calculer des vecteurs, des forces, etc. ». Manière de rappeler aux élèves de bien travailler avant leurs examens qui se profilent, même si, sous le soleil radieux, certains piqueraient bien un petit somme. Les épreuves de fin d'année semblent encore loin.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

La liste (ndlr publiée par la commission européenne) explique parfaitement pourquoi nous demandons depuis le premier jour qu’une étude d’impact complète soit réalisée

ont à nouveau dénoncé les organisations et coopératives agricoles de l’UE (Copa-Cogeca).