Le Réveil Lozère 14 décembre 2022 a 16h00 | Par FNB

Indicateurs de marchés FNB : semaine 49

Comme chaque mercredi, voici les « Indicateurs de marché viande bovine » de la semaine 49, proposés par la FNB pour faciliter la lecture du marché de la viande bovine par les éleveurs.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Comme chaque mercredi, voici les « Indicateurs de marché viande bovine » de la semaine 49, proposés par la FNB pour faciliter la lecture du marché de la viande bovine par les éleveurs.
Comme chaque mercredi, voici les « Indicateurs de marché viande bovine » de la semaine 49, proposés par la FNB pour faciliter la lecture du marché de la viande bovine par les éleveurs. - © FNB

En bref, pour cette semaine :


Abattages : une nouvelle semaine d'abattage à des niveaux exceptionnels, sur l'ensemble des catégories.

La cotation des vaches viande est stable, celle des jeunes bovins augmente de 3 ct. Dans un contexte de demande toujours dynamique et de hausse accélérée des charges sur le dernier mois, ces évolutions restent largement insuffisantes (cf. évolution du prix de revient et des prix producteurs en PJ).


Suivi d'écoulement des JB viande : - Pas de mise à jour cette semaine -  En semaine 48, les sorties des jeunes bovins restaient conformes à la modélisation, sans aucun retard de sortie.

Exports maigre : Les exports sont proches des moyennes de saison vers l'Italie et l'Espagne, même si inférieurs à l'année précédente, en lien avec des faibles disponibilités et la demande du marché français.


La cotation du broutard français est pourtant encore en baisse de 1ct, alors que les marchés restent dynamiques avant le ralentissement des fêtes. Les cotations italiennes des jeunes bovins se stabilisent, après 4 semaines de hausse !

L'embellie des cotations, bien que réelle par rapport à l'année passée, est stabilisée. Ces cours ne permettent toujours pas de couvrir la hausse des charges subie par les éleveurs depuis le début de l'année 2022. Pour illustrer ce constat, vous trouverez, en pièce jointe, des graphiques qui représentent l'écart entre la cotation entrée abattoir et l'indicateur de prix de revient, mis à jour avec les données d'octobre 2022, pour les 4 catégories suivantes : vaches allaitantes, génisses, JB et broutards.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

La FNSEA appelle tout son réseau et l’ensemble de ses filières à se mobiliser à partir du 8 février à Paris et jusqu’au 20 février dans toute la France

a annoncé le syndicat dans un communiqué le 3 février.