Le Réveil Lozère 30 décembre 2019 a 16h00 | Par JCD

InVivo accélère dans la réduction des phytos et le numérique

Le groupe InVivo souhaite « embarquer » ses 201 coopératives dans la « transition agricole et alimentaire », a-t-il indiqué le 17 décembre à la veille de sa convention annuelle à Paris.

Abonnez-vous Reagir Imprimer

« On sent une prise de conscience depuis les EGA », a déclaré le DG Thierry Blandinières : les coopératives admettent qu’« il faut réduire l’utilisation des phytos ». InVivo veut « être le catalyseur » de ce mouvement. Son plan stratégique s’articule autour de la « troisième voie » de l’agriculture, entre bio et conventionnel. À l’horizon 2030, l’objectif est de garantir « zéro résidu de pesticide dans l’assiette du consommateur », indique le DG de Bioline Laurent Martel. Le groupe s’engage à travailler avec des agriculteurs sous démarche HVE (haute valeur environnementale), en les accompagnant jusqu’à la certification (niveau 3). Il promet aussi de réduire les coûts de production de 50 euros par hectare de blé, notamment via l’agriculture de précision.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Les plans stratégiques nationaux doivent rester des documents de programmation stratégiques traduisant les choix politiques des États membres

estime la France, et non pas comme le montrent les premiers échanges avec la Commission européenne des documents d’« un niveau de précisions et de justifications extrêmement élevé.»