Le Réveil Lozère 06 mai 2020 à 10h00 | Par Agra Presse

Janusz Wojciechowski « personnellement » ouvert à l’utilisation de la réserve de crise

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Pour rassurer les eurodéputés de la commission de l’Agriculture du Parlement européen (Comagri), inquiets du manque de soutien financier européen octroyé aux filières agricoles, le commissaire à l’Agriculture, Janusz Wojciechowski, a déclaré le 30 avril, lors d’un débat organisé en visioconférence : « Je suis personnellement ouvert à un déclenchement de la réserve de crise de 478 millions d’euros, mais son utilisation dépend avant tout de la volonté des États membres ». Tout en ajoutant que « dans un avenir proche, je suggère que cette réserve de crise soit indépendante des paiements directs et que l’on puisse l’utiliser en cas de crises exceptionnelles ». Cette dernière proposition fait écho à l’appel réitéré par les eurodéputés le 28 avril, dans le cadre des mesures transitoires de la PAC pour financer la réserve de crise agricole en dehors du budget de la PAC. Par ailleurs, ces fonds additionnels permettraient, comme le proposent les eurodéputés, d’étendre les mesures d’aide à d’autres filières agricoles telles que le veau, la volaille, ou encore la viande porcine. De son côté, le commissaire Wojciechowski, a reconnu que « le paquet de mesures [d’intervention sur les marchés annoncés le 22 avril] n’est probablement pas suffisant et que les doutes soulevés sont compréhensibles », tout en précisant : « Nous devions faire des choix afin que notre action soit efficace sur certains marchés. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

À la différence des éco-régimes, qui seront obligatoires pour chaque État, la stratégie « Farm to fork » ne l’est pas, mais elle va se décliner dans les plans stratégiques nationaux

Explique le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, dans un entretien accordé à Agra Presse le 26 octobre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui