Le Réveil Lozère 05 février 2020 à 17h00 | Par YG

Jean-Paul Celet : « Nous allons créer un observatoire des mesures de protection »

Nommé le 1er juillet 2019 préfet référent national sur la politique du loup (en appui au préfet coordonnateur du plan loup Pascal Mailhos), Jean-Paul Celet tire le bilan d’une année 2019 marquée par le développement de la population lupine.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jean-Paul Celet a été nommé préfet référent national sur le loup depuis le 1er juillet.
Jean-Paul Celet a été nommé préfet référent national sur le loup depuis le 1er juillet. - © Agra presse

Quel bilan tirez-vous de l’année 2019 en matière de gestion du loup ?
L’élément majeur qui est advenu en 2019, c’est que le comptage des loups a fait passer la population à 530 individus, au-dessus du seuil de viabilité de l’espèce. L’engagement de la France dans l’ensemble des textes internationaux est précisément d’atteindre et de se maintenir à ce seuil. C’est ce qui nous a conduits à prendre un arrêté pour expérimenter un certain nombre de mesures, dont l’élévation du plafond de prélèvement à 17 % de la population, soit un quasi-doublement. Nous avons pu assurer la protection dans ce nouveau cadre : 98 loups ont été tués en 2019, on est donc arrivés juste au seuil, ce qui est quand même une réussite.
La nouveauté, c’est que 92 % de ces tirs ont été réalisés en situation de défense des troupeaux. On n’a donc pas tiré sur des loups au hasard, mais sur ceux qui attaquaient les troupeaux. Il y a quatre ans, le rapport était inverse. On a réussi à inverser ce rapport en orientant nos actions et parce que les acteurs sont de mieux en mieux formés, notamment les louvetiers, qui réalisent plus de 60 % des tirs.

 

Entrevue à lire dans le Réveil Lozère n°1543, du 6 février 2020, en page 9.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

À la différence des éco-régimes, qui seront obligatoires pour chaque État, la stratégie « Farm to fork » ne l’est pas, mais elle va se décliner dans les plans stratégiques nationaux

Explique le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, dans un entretien accordé à Agra Presse le 26 octobre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui