Le Réveil Lozère 02 décembre 2020 a 10h00 | Par Marion Ghibaudo

Journée coûts de production à Marvejols

 Jeudi 26 novembre, au lycée Terre-nouvelle de Marvejols, la chambre d’agriculture avait organisé une journée technique sur le thème « coût de production ovin lait », basée sur les données 2019. Nouveauté cette année, le changement climatique a été abordé.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
 Jeudi 26 novembre, au lycée Terre-nouvelle de Marvejols, la chambre d’agriculture avait organisé une journée technique sur le thème « coût de production ovin lait », basée sur les données 2019. Nouveauté cette année, le changement climatique a été abordé.
 Jeudi 26 novembre, au lycée Terre-nouvelle de Marvejols, la chambre d’agriculture avait organisé une journée technique sur le thème « coût de production ovin lait », basée sur les données 2019. Nouveauté cette année, le changement climatique a été abordé. - © Marion Ghibaudo

Guylain Nurit, Emma Brunel et Nathalie Rivemale, tous trois techniciens à la chambre d’agriculture ont effectué les suivis sur le terrain pour récolter les données et les analyser, avant de les résumer aux agriculteurs des 15 exploitations concernés par l’étude.
Sur les 15 exploitations, six sont en agriculture biologique, neuf en conventionnel : parmi eux, quatre sont en Margeride, cinq en zone AOP Roquefort. Sur le total, huit exploitations sont mixtes, avec des UGB ovins lait majoritaires.
La matinée, consacrée au rendu et explications des données auprès des exploitants, a aussi permis de visualiser l’évolution des coûts de production sur un temps plus long : de 2014 à 2019.

Des tendances à la hausse
« Pour calculer un coût de production au plus près, ont rappelé Nathalie Rivemale et Guylain Nurit, chargés du rendu aux éleveurs lors de la journée, qui s’exprime en euros pour mille litres de lait, la totalité des charges sont prises en compte, qu’elles soient courantes ou supplétives ». En 2019, ont conclu les deux techniciens de la chambre, « la rémunération permise moyenne est de 1,5 Smic brut par UMO exploitant, et varie de 0,2 à 0,3 ». Quel que soit le groupe, les premiers postes de charges sont la main-d’œuvre, la mécanisation et l’alimentation.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

La liste (ndlr publiée par la commission européenne) explique parfaitement pourquoi nous demandons depuis le premier jour qu’une étude d’impact complète soit réalisée

ont à nouveau dénoncé les organisations et coopératives agricoles de l’UE (Copa-Cogeca).