Le Réveil Lozère 15 juillet 2020 a 10h00 | Par La rédaction d’Agra presse

Julien Denormandie plutôt bien accueilli

Apca, Coopération agricole, FNSEA et JA réagissent à la nomination de Julien Denormandie au poste de ministre de l’Agriculture.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Apca, Coopération agricole, FNSEA et JA réagissent à la nomination de Julien Denormandie au poste de ministre de l’Agriculture.
Apca, Coopération agricole, FNSEA et JA réagissent à la nomination de Julien Denormandie au poste de ministre de l’Agriculture. - © Réussir

Réagissant auprès d’Agra presse à la nomination d’un nouveau ministre de l’Agriculture le 6 juillet, le président de l’Apca (chambres d’agriculture), Sébastien Windsor, souhaite un ministre « à l’écoute » et qui « accompagne les transitions » auxquelles sont confrontés les agriculteurs. « L’agriculture vit une crise et des difficultés importantes, avec une moisson qui s’annonce compliquée, une sécheresse, des difficultés liées aux ravageurs, des attentes très fortes de la société et une restructuration économique, résume-t-il. Il faut accompagner les agriculteurs dans ces transitions ». S’adressant aux trois ministres, de l’Agriculture, de la Cohésion des territoires et de la Transition écologique, l’agriculteur de Seine-Maritime demande « une politique plus incitative et moins coercitive, une politique d’accompagnement des agriculteurs dans le changement ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Nous considérons que la règle de répartition se doit d’évoluer au regard de la réalité économique

a indiqué l’Élysée lors d’un échange avec la presse concernant le nouveau paquet climat de la Commission le 23 juillet.