Le Réveil Lozère 25 mars 2022 a 09h00 | Par Sophie Chatenet d'après données INSEE

L'activité en recul de 10 % pendant la crise sanitaire

L'étude réalisée conjointement par l'Insee, la Préfecture de région et la Direction régionale de l'économie, de l'emploi, du travail et des solidarités (DREETS) quantifie l'impact de la crise sanitaire sur l'économie régionale, amortie par le recours à l'activité partielle.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Les stations de sport d'hiver de la région sont restées à l'arrêt lors de la saison hivernale 2021-2022.
Les stations de sport d'hiver de la région sont restées à l'arrêt lors de la saison hivernale 2021-2022. - © SC

L'étude pointe un phénomène global de baisse d'activités entre mars 2020 et juin 2021, liée à la crise Covid et sa multitude de conséquences, mais qui reste relativement hétérogène entre les départements et les secteurs d'activité. Face visible de ce recul d'activité, le volume d'heures rémunérées qui a décroché de 9,7 % sur la période.
Dans le détail, Jean-Philippe Grouthier, directeur régional de l'Insee Auvergne-Rhône-Alpes a indiqué : « En Savoie et en Haute-Savoie, elles sont très largement supérieures au niveau national (respectivement - 19 % et - 14 %), en ne comptabilisant ici que les activités basées en France (hors celles des transfrontaliers). Les « Savoie » font partie des dix départements les plus affectés par la crise, la Savoie arrivant deuxième derrière la Corse du Sud. Comme les Hautes-Alpes, la Haute-Corse, les Hautes-Pyrénées ou les Alpes-Maritimes, tous sont plutôt orientés vers le tourisme, la restauration, l'hébergement dont les activités ont été particulièrement affectées par les restrictions sur les déplacements ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Nous disons stop à l'arrivée de toutes ces réglementations, le monde agricole n'en peut plus, il s'y perd. Il ne sait plus à quelle zone réglementaire il appartient, à quelle date semer.

Les chambres d'agriculture demandent une planification face au nombre important de politiques environnementales.