Le Réveil Lozère 12 février 2022 a 12h00 | Par AG

L’adoption définitive des plans stratégiques prend du retard

Cinq États membres n’ont toujours pas rendu leurs projets de plan stratégique national pour la future Pac à la Commission européenne. Initialement attendue avant la pause estivale, la publication définitive de ces plans devrait finalement intervenir cet automne, au plus tôt, admet déjà la Commission européenne.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Cinq États membres n’ont toujours pas rendu leurs projets de plan stratégique national pour la future Pac à la Commission européenne. Initialement attendue avant la pause estivale, la publication définitive de ces plans devrait finalement intervenir cet automne, au plus tôt, admet déjà la Commission européenne.
Cinq États membres n’ont toujours pas rendu leurs projets de plan stratégique national pour la future Pac à la Commission européenne. Initialement attendue avant la pause estivale, la publication définitive de ces plans devrait finalement intervenir cet automne, au plus tôt, admet déjà la Commission européenne. - © Emilie Durand/Illustration

L’adoption définitive des futurs plans stratégiques de la Pac devrait prendre plus de temps que prévu, et pourrait n’intervenir que cet automne et non pas avant l’été, a admis le 2 février la Commission européenne à l’occasion d’un échange avec les eurodéputés de la commission de l’Agriculture. Un retard dû notamment au fait que cinq États membres n’ont toujours pas soumis leurs projets de plans : l’Allemagne, la Belgique (qui pourrait être très en retard), la Bulgarie, la Roumanie et la Slovaquie (qui devrait, elle, le rendre dans les tout prochains jours). À l’inverse, seize ont déjà rendu public leur document. Autre raison des retards prévisibles : la complexité du travail à mener avec des plans qui vont de 400 pages (pour un petit pays comme Malte) à 4 000 pages pour l’Espagne. Après un premier examen rapide des plans qu’elle a reçus, la Commission européenne a déjà identifié quelques lacunes, notamment en ce qui concerne la lutte contre la résistance aux antibiotiques.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les Cuma attendent du projet de loi énergies renouvelables qu’il soutienne le développement de solutions mutualisées. Il s’agit en priorité de lever les freins à la production d’énergie en Cuma : ouverture statutaire, simplification des démarches administratives, développement des liens avec les collectivités territoriales, etc

d’après un communiqué.