Le Réveil Lozère 17 juillet 2019 a 08h00 | Par Aurélie Pasquelin

L’agriculture au cœur des trophées « Challenge jeune » 2019

Le conseil départemental a dévoilé, le 9 juillet dernier, son classement pour le « Challenge jeune » 2019. Parmi les trois premières places deux portent des projets agricoles.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Manon Fabre, l’association Loz’africa et Laly Laroche ont reçu leurs prix mardi 9 juillet à l’Hôtel Plagnes de Mende.
Manon Fabre, l’association Loz’africa et Laly Laroche ont reçu leurs prix mardi 9 juillet à l’Hôtel Plagnes de Mende. - © Conseil départemental

Remis mardi 9 juillet à Mende pas le conseil départemental, les trophées « Challenge jeune » mettent en avant des jeunes et leurs projets. Pour cette édition 2019 trois initiatives ont été primées celles de Manon Fabre, de l’association Loz’Africa portée par Terre Nouvelle et de Laly Laroche. Cette dernière, dont l’objectif est d’offrir un autocar à un centre bolivien est arrivée ex æquo, en deuxième position avec l’association Loz’africa qui veut venir en aide à un village du Sénégal (voir ci-dessous). Arrivé en première position, le projet de Manon Fabre a été pensé autour de l’agriculture.

Un projet de vente directe sur le mont Lozère
Intitulé « Cévennes in the box », il devrait aider les producteurs du Pont-de-Montvert-Sud-Mont-Lozère et de ses alentours à vendre leurs produits. « Habitant au Pont-de-Monvert depuis une dizaine d’années, je me suis attachée à ce territoire, explique cette Montvertipontoise âgée de 27 ans. Ayant en plus travaillé à l’office du tourisme de la commune, j’ai vu le développement des visites de ferme et du tourisme agricole. J’ai pu accompagner plusieurs agriculteurs et cela m’a touchée. J’ai donc voulu pouvoir développer un outil pour aider le monde agricole du territoire. »
Concrètement le projet de Manon Fabre se divise en deux parties : un volet numérique et une boutique physique. Sur le premier, en plus d’une boutique en ligne, toute une plateforme sera mise ne place. « Ce site pourra permettre de vendre des produits d’épicerie mais il pourra aussi nous permettre de commercialiser les produits sous forme d’abonnement à une box, un peu comme les box beauté que l’on voit fleurir en ce moment », explique l’entrepreneuse. En plus de cela, le site accueillera une plateforme de financement participatif pour que les internautes puissent soutenir des projets agricoles.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1519, du 18 juillet 2019, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Grâce aux reports de stock de l’année 2021, la majorité des éleveurs et éleveuses sont sereins pour cet hiver mais sont préoccupés par la possibilité que l’année 2023 puisse ressembler à 2022, auquel cas les bilans fourragers seraient loin de l’équilibre

rapporte la dernière note agro-climatique de l’Idele (Institut de l’élevage), publiée le 17 novembre.