Le Réveil Lozère 17 mars 2021 a 09h00 | Par Marion Ghibaudo

L’agriculture en bref : édition 2021

L’agriculture en bref, petit fascicule publié tous les trois ans, permet de suivre les évolutions par département de la filière. Cette année, l’agritourisme et les circuits courts y ont été développés pour la première fois.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
L’agriculture en bref, petit fascicule publié tous les trois ans, permet de suivre les évolutions par département de la filière. Cette année, l’agritourisme et les circuits courts y ont été développés pour la première fois.
L’agriculture en bref, petit fascicule publié tous les trois ans, permet de suivre les évolutions par département de la filière. Cette année, l’agritourisme et les circuits courts y ont été développés pour la première fois. - © Marion Ghibaudo/Illustration

Si l’Agriscopie est édité tous les ans, et prévu pour la fin juin 2021, l’Agriculture en bref est mis à jour moins régulièrement, et se décline par département. Édité par les chambres d’agriculture départementale, et par Nathalie Rivemale responsable d’équipe ovin-caprin, conseillère spécialisée ovin lait à la chambre d’agriculture de Lozère, ce document permet de dessiner des tendances à moyen terme.
« Les efforts politiques et financiers qui ont été engagés ces dernières années, sur l’agriculture notamment, portent leurs fruits », s’est réjouie Pauline Fallot conseillère spécialisée en circuits courts et agritourisme à la chambre d’agriculture de Lozère.
Selon la conseillère, près de 150 agriculteurs ont été formés ces dernières années à l’agritourisme : « cela permet de conserver le patrimoine bâti, et aux agriculteurs d’échanger sur leur métier avec d’autres populations notamment ». Un moyen aussi de faire découvrir le métier d’agriculteur à des populations qui ne sont pas toujours au fait de ce travail.
Mais comme toute activité, rappelle Pauline Fallot, « accueillir des personnes en gîte rural prend du temps, il faut pouvoir le faire correctement pour que l’expérience se passe au mieux ». La chambre d’agriculture propose donc des formations pour aider les agriculteurs qui souhaitent se lancer.
Quant aux circuits courts, un élan en lien avec les changements qui traversent la société actuellement, se remarque aussi : « les jeunes générations d’agriculteurs qui s’installent veulent retrouver un sens à leur métier », a expliqué la conseillère.
Un mouvement qui passe donc par la transformation des produits sur place, et la diversification des productions notamment. Mais qui se retrouve aussi via le développement de marques spécifiques comme « Bienvenue à la ferme » ou les « repas fermiers ». Là aussi, a indiqué Pauline Falot, la chambre d’agriculture peut accompagner les porteurs de projet via des formations ou des conseils personnalisés, pour s’assurer d’abord de la viabilité économique des projets.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Nous ne pouvons plus assumer financièrement de payer l’intégralité des dégâts agricole pour tout le territoire, alors qu’il y a des zones où nous ne pouvons pas mettre les pieds

rappelle Willy Schraen, président de la FNC.