Le Réveil Lozère 15 janvier 2020 a 11h00 | Par Marion Ghibaudo

L’agriculture et ses défis se retrouvent dans les discours de vœux 2020

L’agriculture a tenu une place de choix dans les discours de vœux 2020 de la préfète Christine Wils-Morel et de la présidente du département, Sophie Pantel.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © Marion Ghibaudo

Ce lundi 13 janvier à l’espace événement Georges Frêche, les services de la préfecture et du département se sont alliés pour présenter leurs vœux de nouvelle année aux Lozériens. Une soirée lancée par les collégiens de Villefort, qui ont démontré leur adresse dans le domaine de l’éloquence en organisant des débats. Une exposition photo dans le hall d’accueil par les élèves du collège de Vialas accueillait les visiteurs.
Les traditionnels discours de la présidente du Conseil départemental Sophie Pantel puis de la préfète Christine Wils-Morel, selon le protocole, ont suivi cet interlude. Cette soirée a été l’occasion de retracer les réalisations du département au cours des cinq dernières années. Année électorale oblige, Sophie Pantel a tenu à rendre hommage aux élus municipaux et à leur travail.
Le discours de la présidente a permis de rappeler les réalisations menées par le département pour la Lozère : état des routes, déploiement de la fibre, désenclavement du territoire… Les exemples sont nombreux de ce qui a été mené à bien au cours des années passées même si cela n’a pas toujours été sans mal.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Il est nécessaire que les particularités des projets agricoles soient prises en compte : la FNSEA et l’Apca poursuivront leur combat pour exclure les bâtiments à vocation agricole du dispositif

lancent les organisations dans un communiqué le 4 juin.